À vous la parole : j’ai vu “Dilili à Paris”, de Michel Ocelot

Pourquoi avez vous eu envie d’aller voir ce film ?
J’aime beaucoup Michel Ocelot, je trouve ses films d’animation très bien réalisés, et empreints de beaucoup d’originalité. “Dilili à Paris” soulève des aspects de la vie très divers, et peut être vu aussi bien par des enfants que par les adultes car il offre de nombreuses pistes de lectures.

Qu’est ce qui vous a particulièrement marquée ?
Les décors arts nouveaux où se réunissent les 3 femmes de tête du scénario : Marie Curie, Louise Michel et Sarah Bernard sont époustouflants et traduisent ce que je ressens de la féminité accomplie : volupté, délicatesse et force intérieure. La violence des images de la condition des femmes retenues prisonnières laisse un goût amer… à quelques mètres du magnifique se trouve souvent l’odieux… 

Y pensez vous encore dans votre quotidien ?
Je veux retourner le voir car une seule fois ne m’a pas suffit : les décors sont tellement riches et l’intrigue, que l’on comprend finalement une fois que le personnage est captif laisse même un adulte dans l’effarement. Un film très riche en émotions, en ressources, en évocations culturelles et qui laisse tout de même une fraicheur en sortant du cinéma. Bravo à l’équipe de Michel Ocelot !

Merci à Marie, professeure des écoles stagiaire à l’université Claude Bernard Lyon 1 pour sa contribution