🏳️‍🌈 Quentin Houdas ; montrer les invisibles

Autrice : Delphine Julienne, chargée de projets égalité et lutte contre les discriminations

Vous avez peut-être déjà eu l’occasion de voir ses photographies sur le campus de la Doua, à la bibliothèque de l’INSA, l’année dernière dans le cadre de la journée de lutte contre les LGBT-phobies, le 17 mai.

Sans ce contexte sanitaire, vous auriez pu (re)découvrir son travail au sein de l’Université Lyon1 dans le courant du mois de mai.

En attendant … je vous invite à vous rendre sur son site afin d’apercevoir ses photographies, majoritairement des portraits, de personnes aux identités multiples et aux histoires diverses.

Nous aimons particulièrement sa série « Queer – sexualités alternatives et transidentités Â» qui montre, qui magnifie, la diversité des sexualités et des orientations de genre. Les personnes photographiées témoignent de leur droit d’exister individuellement et collectivement. Des discours et des photos qui prennent toute leur importance pendant ce mois des fiertés !    

Énora : « Je n’ai jamais eu besoin d’homme pour être une femme. » crédits : Quentin Houdas

On vous recommande également de prendre le temps de voir et de lire « BANNIS », des portraits/témoignages de dix réfugié.es LGBT*. Ils et elles ont quitté leur pays car leur identité de genre ou leur orientation sexuelle était devenue, ou pouvait devenir, un problème pour leur sécurité. En effet, aujourd’hui l’homosexualité ou la transidentité sont pénalisables dans 70 pays et passibles de peine de mort dans 10 autres. Cependant, pas besoin d’avoir des lois pour rendre les personnes LGBT* coupables d’exister. La justice sociale est parfois plus violente que la justice d’Etat. Cette série permet de visibiliser les conditions de vie des personnes LGBT* dans le monde. Elle raconte également des parcours de vie, plus ou moins chaotiques mais toujours de manière très humaine.

« Je m’appelle Omid, j’ai 26 ans et je viens d’Iran »… crédits : Quentin Houdas

Définitions :

LGBT ou LGBTQI ou LGBTQIA, sont des sigles utilisés pour qualifier les personnes -de gauche à droite- lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes, asexuelles. Ce sigle désigne des personnes non hétérosexuelles, non cisgenres et/ou non dyadiques. Il peut être complété par d’autres lettres ou «*» ou «+» afin d’inclure toutes la diversité que représente les identités de genre non cisgenre et les orientation sexuelle non hétérosexuelle. Les personnes LGBT* se retrouvent collectivement représentées sous ce drapeau 🏳️‍🌈. Chaque sous groupe possède également un drapeau afin de s’identifier et se représenter.

Les LGBT-phobies regroupent l’hostilité, le rejet, les discriminations, les violences envers les personnes issues, de manière avérée ou non, de la communauté LGBT*.

Vous pourrez trouver plus d’informations et de définitions sur le site de SOS Homophobie.